Abstract

This contribution analyses the origins and the evolution of economic encyclopaedias in France between the end of the 18th century and the beginning of the 19th century. The first part of the article concerns the very first economic encyclopaedias published in French, the Dictionnaire économique (1709) by Noël Chomel and the Dictionnaire Universel de Commerce (1723-30) by the Savary Des Bruslons brothers. The second part of this contribution focuses on Jacques Peuchet, a ›reformist encylopaedist‹, disciple of the Abbé André Morellet, who conceived of the project of a new economic encyclopaedia in his Prospectus d’un nouveau dictionnaire de commerce (1769), breaking with the tradition established by Savary Des Bruslons’ Dictionnaire and responding to the new set of scientific, economic and political requirements at the end of the 18th century. Peuchet would realise this ambitious project in his Dictionnaire Universel de la Géographie Commerçante (1798/99), which is analysed in the final part of this contribution.

 

Cet essai analyse la genèse et l’évolution des encyclopédies économiques en France entre la fin du XVIIIe siècle et le début du XIXe siècle. Dans un premier temps, l’article se penche sur les toutes premières encyclopédies économiques de langue française, le Dictionnaire économique (1709) de Noël Chomel et le Dictionnaire Universel de Commerce (1723-30) des frères Savary des Bruslons. Dans une seconde partie, l’article porte son intérêt sur Jacques Peuchet, ‹ encyclopédiste réformateur › disciple de l’Abbé André Morellet qui, dans son Prospectus d’un nouveau dictionnaire de commerce (1769), conçoit le projet d’une nouvelle encyclopédie économique en rupture avec la tradition fondée sur le Dictionnaire de Savary Des Bruslons et répondant aux nouvelles réalités scientifiques, économiques et politiques de la fin du XVIIIe siècle. C’est grâce à son Dictionnaire Universel de la Géographie Commerçante (1798/99) analysé dans la dernière partie de cet essai que Peuchet réalise enfin son projet ambitieux.